• img-book

    Aldous Huxley

ISBN: 2266283030
Catégorie :

Le meilleur des mondes

De: Aldous Huxley

Demain, le bonheur sera universel. Et obligatoire ! Dans le meilleur des mondes les foetus sont « préparés» dans des incubatrices en fonction du rôle qu’on leur destine. Les futurs Alphas, de la caste des élites, reçoivent plus d’oxygène, plus de «pseudo sang». Quant aux futurs Epsilons, à qui l’on réserve les tâches les plus pénibles, on veille à ne pas développer leurs facultés intellectuelles : un bon ouvrier n’a pas besoin de penser. Dans le meilleur des mondes, un système éducatif qui façonne les esprits comme les corps, une société communautaire qui proscrit l’individualisme, où la cellule familiale ne peut exister. Dans ce meilleur des mondes méthodiquement planifié pour construire les hommes en fonction des besoins, pour contraindre un bonheur artificiel, pour museler les passions et les interrogations, il y aura bien un grain de sable pour s’insérer dans les rouages. Un récit incontournable écrit en 1931, qui n’a pas fini d’influencer écrivains et cinéastes.

A propos de ce livre
Voici près d'un siècle, dans d'étourdissantes visions, Aldous Huxley imagine une civilisation future jusque dans ses rouages les plus surprenants : un État Mondial, parfaitement hiérarchisé, a cantonné les derniers humains " sauvages " dans des réserves. La culture in vitro des fœtus a engendré le règne des " Alphas ", génétiquement déterminés à être l'élite dirigeante. Les castes inférieures, elles, sont conditionnées pour se satisfaire pleinement de leur sort. Dans cette société où le bonheur est loi, famille, monogamie, sentiments sont bannis. Le meilleur des mondes est possible. Aujourd'hui, il nous paraît même familier...
Details

ISBN: 2266283030

    Auteur :Aldous Huxley
    Aldous Leonard Huxley est un écrivain britannique, né dans une famille appartenant à l'élite intellectuelle britannique. Il est le petit-fils de Thomas Henry Huxley, célèbre biologiste, le frère de Julian Huxley, premier directeur de l'Unesco, le fils de l'écrivain et herboriste Leonard Huxley. Sa mère et sa soeur meurent en 1908 et son frère ainé Trev se suicide en 1914. À seize ans, une maladie des yeux le rend quasiment aveugle. Une fois rétabli, notamment grâce à la méthode Bates à laquelle il consacrera plus tard son ouvrage "L'Art de voir" (The Art of Seeing, 1942), il étudie la littérature anglaise au Balliol College d'Oxford et obtient son diplôme. C'est à cette époque qu'il se lie d'amitié avec D. H. Lawrence, Lytton Strachey, Bertrand Russell. Il donne également des cours de français à Eton College. Il se tourne de façon décisive vers l'écriture à l'âge de vingt ans. Son premier livre, un recueil de poèmes, paraît en 1916. Journaliste, critique musical et critique d'art, il voyage et fréquente l'intelligentsia européenne de l'époque. Il écrira de nombreux essais littéraires sur ces thèmes. En 1919, il fait la connaissance de Maria Nys (1899-1955), une réfugiée belge, qu'il épouse. Ils auront ensemble un enfant, Matthew (1920), qui deviendra épidémiologiste. Installés à Londres, ils voyagent en Inde et aux États-Unis. Au début des années 1920, les Huxley partent vivre en Italie. En 1926, Aldous Huxley écrit un roman à fort succès "Contrepoint" ("Point Counter Point", publié en 1928), où il donne une vision ironique de la société. En octobre 1928, la famille s’installe à Suresnes près de Paris. Ils passent l’hiver 1929 chez D. H. Lawrence, à Bandol. Le 3 mars 1930, ils sont auprès de lui lorsqu’il meurt à Vence. En avril 1931, quatre mois lui suffisent pour écrire "Le meilleur des mondes" (Brave New World, 1932), une dystopie qui restera sa plus grande œuvre et qui connut rapidement un succès mondial. En 1937, la famille embarque pour les États-Unis (Huxley deviendra scénariste pour Hollywood). Ils passeront les vingt-six années suivantes en Californie. Aldous Huxley meurt le 22 novembre 1963, et est enterré en Angleterre.